Ancrée dans l'abstraction lyrique et l'école de New York et plus avant

dans une longue tradition picturale mon travail veut questionner le regard,

la perception, le visible et la mémoire dans un registre poétique :

 

Générer de l'air, des silences, des rythmes, du vide, de l' espace, du proche,

du lointain, du fixe, du mobile,

se situer sur un fil entre représentation et réalité picturale,

être attentive aux surgissements sans les figer ni les reproduire,

 

préserver la fraicheur d'une peinture libre, sans renoncer à la complexité

et à la structure,

 

pour faire émerger une présence concrète (figure, lieu) « en train » de se faire.

 

 

Voilà quelques éléments qui fondent et conduisent mes recherches.